Anonymat censuré

Chers tous,
Suite à un long téléphone avec le rédacteur d’un article de notre blog, qui nous demandait de le retirer en raison des fortes réactions qu’il a suscité et par crainte qu’il soit “contre-productif”, nous saisissons l’occasion pour expliciter un point important : les articles rédigés par les différents rédacteurs n’engagent qu’eux-même et aucunement le Pantographe qui n’est autre qu’un espace de partage et d’expression libre géré par un collectif éclectique. En tant que tel, ce dernier n’a ni le pouvoir, ni la prétention de trier le vrai du faux dans les prises de positions individuelles de ses membres ou rédacteurs.
Le collectif du Panto se réjouit toutefois que des débats puissent avoir lieu sur ce blog ou ailleurs, mais en tant que mouvement, il reste non partisan et ne s’affilie nullement à n’importe quel pôle de notre paysage politique.

Conscient que son fonctionnement peut lui valoir d’être arbitrairement situé sur l’échiquier politique, le collectif réfute systématiquement ces positionnements. Les seuls idéaux qu’il accepte et revendique sont l’autogestion, la défense de la diversité culturelle, le développement durable, la richesse de la multiplicité et la liberté d’expression. Ce dernier point explique pourquoi ce poste a été publié sans censure aucune.

Par contre, nous tirons une  leçon de cette expérience : l’anonymat n’est pas un bon moyen de partager des idées constructives et assumées par leur auteur. Nous allons donc effacer les articles qui contiennent de telles prises de position, et faire signer les prochaines chronique à leurs rédacteurs.

Laisser un commentaire