GENÈVE – LA CULTURE LUTTE – APPEL A L’AUDACE DURANT LA SEMAINE DU 14 AU 18 DECEMBRE 2015

 LA CULTURE LUTTE

LUNDI 14 DÉCEMBRE

RÉUNION
à 12h au Galpon

  • Planification d’événement perturbateurs toute la semaine dans le cadre de nos programmation / communication respectives en vue de sensibiliser le public aux conséquences de cette vagues de mesures restrictives.
  • Désignation de délégués par secteurs culturels (danse, théâtre, musique, cinéma, art plastiques…)
En cette période pré-Fêtes de fin d’année, faisons entrevoir au public de manière massive et unie ce que serait Genève sans propositions culturelles.
Du lundi 14 au vendredi 18, le mouvement des artistes et acteurs culturels de Genève vous invite à sensibiliser votre public aux mesures budgétaires et administratives qui asphyxient la scène culturelle genevoise.
Votre soutien peut se résumer à accrocher une affiche La Culture Lutte au format mondial de manière visible dans votre espace et mettre à disposition des tracts explicatifs.
Il peut aussi prendre d’autres formes, de votre choix : interruption brève d’un spectacle pour lire un texte, extinction des lumières pendant une minute symbolique durant un événement, investissement de l’espace public, une intervention intempestive dans un cadre inhabituel…
Nous somme multiples et créatifs, surprenons l’opinion public et interpellons les politiques !
Des délégués se chargeront de joindre individuellement les acteurs culturels des domaines des arts vivants, art plastique, musique, cinéma etc durant ce week end afin de pouvoir centraliser et synchroniser au mieux les actions durant toute la semaine prochaine.
Vous êtes à ce titre fortement encouragés à vous joindre à la prochaine réunion de La Culture Lutte, lundi prochain, de midi à 14h au Galpon, durant laquelle sera décidé de la forme à donner à cette semaine de manifestations.
Entre les coupes budgétaires de la Ville et celles de l’Etat, entre la loi inadaptée et néfaste de la LRDBHD et les exigences administratives toujours plus nombreuses et fastidieuses, la scène culturelle genevoise se doit de manifester son désaccord, et ce, de manière groupée avec la fonction publique, elle aussi gravement atteinte par ce revirement politique anti-social.
Pour La Culture Lutte.

Comments are closed.