Le jardin, les justices et l’avenir

Pantographe, 9 mai 2016

Hirondelles et autres piafs piaffent au dessus du jardin.

Lui ne s’interroge pas sur son avenir et fleurit généreusement, désintéressé des bisbilles d’homo sapiens (“homme savant”, ahah) qui, à coup de parkings, jugent plus important d’aligner leurs Porsches sans en salir les pneus que de préserver abeilles et biotopes. Sans parler de ce qu’ils infligent à leurs semblables. Qu’importe, le jardin sait que bientôt ses bourgeons perceront le bitume éphémère de ces vaniteux conquérants.

Et nous, pauvres mortels, essayons de prendre exemple, même si notre temps est bien court. Au final, justice universelle sera rendue, la vie ne tolère que très peu les déséquilibres. Quant à la justice des humains, l’occasion nous est donnée de témoigner de son intégrité : elle devra décider si la loi doit briser notre foi en la parole donnée, au profit de ceux qui l’ont trahie – cette hiérarchie de cyniques irresponsables – puis permettre l’écrasement de nos cultures sous leur stratégie de rationalisation financière.

Nous refusons de les voir détruire impunément un monde qu’ils ne comprennent pas, et avons besoin de votre aide : la seule chose que l’on puisse opposer à la violence muette et passive de leurs actes est le cumul de nos voix et de nos espoirs.

—————————————————————————————–

Nous avons décidé d’arrêter l’organisation hebdomadaire des soirées projection, radio et soupe, car nous sommes forcés de constater que l’incertitude de notre situation fait son oeuvre : La motivation et la fréquentation sont à la baisse. Souvent, les projets échouent par abandon et pas par défaite. Nous n’avons pourtant pas l’intention de baisser les bras. Il y a encore quelques événements au programme et d’autres restent à venir.

Le Pantographe est toujours ouvert (à toute heure décente) et ce jusqu’à ce qu’un accord soit conclu avec (et tenu par) la direction de Tornos, respectant la dignité et garantissant la poursuite des activités du Collectif.

0 Comments

Add Yours →

Laisser un commentaire

*