Le grains de la municipalité…

Nous ne sommes pas sortis de l’usine Junker. Nous étions prêts à le faire aujourd’hui à midi si Tornos remboursait 200’000 francs, bénéficiant ainsi d’un cadeau de  28’204.- offert par la fondation “Pays des merveilles”.

17 min avant l’heure H, notre futur ex-maire hâble par communiqué de presse qu’un accord a été conclu entre Tornos et Pays des merveilles et que le litige peut se résoudre à l’amiable.

C’est tout simplement faux. Nous avons du mal à distinguer sur quel pied M.Zuber danse, lui qui n’a pas daigné nous adresser la parole depuis le 4 février, sauf pour nous dire que cette affaire ne concerne pas la municipalité.

Nous l’avons dit et répété il ne s’agit pas d’une histoire d’argent, mais de dignité. La direction de Tornos joue au marchand de tapis avec la fondation “Pays des merveilles”, qui est bien plus conciliante que nous. Cette dernière souhaite aller de l’avant et sortir du conflit, quitte à perdre plusieurs dizaines de milliers de francs. La fondation demande tout de même plus que les 70’000 frs proposés par Tornos. De notre côté, un tel accord nous permettrait de nous décharger de notre dette envers la fondation, mais là n’est pas la question.

Concrètement, la fondation a pris en charge la rénovation du bâtiment que Tornos va récupérer. Est-ce normal qu’elle paye à la place d’une entreprise vénale qui vient de détruire un lieu généreux et solidaire ?

On pense que non.

Et du coup on reste encore un peu et on compte sur vous pour nous soutenir une fois de plus. Rendez-vous ce soir à 19h00 devant le Pantographe.

Venez nombreuses et nombreux, parce que merci.

 

 

0 Comments

Add Yours →

Laisser un commentaire

*